Ana Pi

Artiste chorégraphique et de l’image, chercheuse en danses urbaines, danseuse contemporaine et pédagogue.

Ana Pi est diplômée de l’École de Danse de l’Université Fédérale de Bahia – Brésil, où elle étudie la pédagogie et la création en danse contemporaine. En 2009-10, elle étudie la danse et l’image au Centre Chorégraphique National de Montpellier – France, au sein de la formation EX.E.R.CE sous la direction de Mathilde Monnier. La circulation, le décalage, l’appartenance, la superposition, la mémoire, les couleurs, les actions ordinaires et le geste sont des matières vitales à sa pratique créative et pédagogique. Maintenant, elle travaille sur une création chorégraphique en solo qui sera présentée dans le Festival Artdanthé 2017, appelée NOIRBLUE, et collabore régulièrement avec d’autres artistes sur des projets de multiples natures et durées, soit dans la danse, dans la musique, les arts visuels ou encore dans la mode.

Elle est conférencière et performeuse sur le sujet des danses urbaines, sa démarche a été présentée aussi bien au Brésil, qu’en Europe et, plus récemment, en Afrique. À l’intérieur de ce processus elle est aussi enseignante et développe une pratique appelée “CORPS ANCRÉ ; danses périphériques, gestes sacrés”, où les danses originaires de la périphérie des grandes villes, dites danses urbaines, sont intimement connectées aux gestes sacrés présents sur la Diaspora Noire.

Une vitalité indomptable (sur la vibration des marges)

Ana Pi

Rencontre pensée par Daniel Blanga-Gubbay (fondateur d’Aleppo) en dialogue avec Lou Colombani et animée par Daniel Blanga-Gubbay. 

Nous associons souvent la marge à une périphérie, un lieu dans lequel le mouvement central arriverait affaibli, comme transporté par les dernières ondes d’une pierre jetée dans l’eau. Et si, au contraire, les marges produisaient leur propre vibration ? De Pasolini jusqu’à l’émergence de nouvelles danses urbaines via Internet, cet après-midi interroge la notion de « marge » à travers différents formats, avec des artistes de la programmation, théoriciens invités, responsables pédagogiques du master exerce d’ICI — CCN Montpellier, projections vidéo et une vidéo-conférence d’Ana Pi.

 

+ Périphérie & Périphériques-vidéo conférence d'Ana Pi en direct du Brésil

 

Ana Pi nous transporte dans une exploration des danses urbaines avec les jeunes danseurs qui en sont à l’origine, depuis le Centre Culturel Lá da Favelinha, situé à Aglomerado da Serra, Belo Horizonte.
Cette proposition, spécialement pensée pour Parallèle, interroge les zones périphériques en tant que lieu premier d’invention de formes, et conçoit le mouvement du corps comme moyen de réécriture géographique, capable de dépasser les notions de « marge » et de « centre », tant dans les villes que dans l’espace virtuel du web. 

 

Coréalisation Mucem
En collaboration avec Aleppo, Bruxelles - aleppo.eu
En complicité avec L'Officina/Festival Dansem dans la continuité de la rencontre "Déplacement" (cycle Objets Déplacés, 27 nov. 2015)
 
 Entrée libre