Houda Ghorbel

Née en 1968 à Sfax en Tunisie, elle est une artiste multidisciplinaire, installée à Tunis. Son oeuvre entremêle peinture, céramique, sculpture, photographie, installation et témoigne de son implication critique, philosophique, voire politique. Docteur en Sciences et Techniques des Arts de l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Tunis, elle a participé à plusieurs expositions, résidences et réalisée des performances. 

Expositions

Houda Ghorbel

+ 216 Regard sur la jeune création contemporaine en Tunisie

Commissaire d'exposition Sana Tamzini

Artistes : Sonia Kallel, Malek Gnaoui, Ymene Chetouane, Aicha Snoussi, Wadi Mhiri, Houda Ghorbel, Ameni Gnaoui, Belhassan Chtioui, Sana Tamzini, Haythem Zakaria

+ 216 : le numéro à composer pour joindre la Tunisie. La scène artistique contemporaine en Tunisie est en pleine ébullition. La turbulence sociopolitique actuelle a favorisée une dynamique artistique pour les artistes qui ont ainsi exploré et expérimenté une relation nouvelle avec une société en transition.
Cette exposition porte le regard sur des expérimentations en mettant en avant les nouveaux medias dans la création tunisienne : installation, photographie, vidéo, art numérique, gravure, graffiti, céramique... pour une exposition que nous avons nommé  + 216, où l’art se conjugue au présent de l’indicatif.

+216 a reçu le soutien de l’Institut français de Tunisie


You take the words right out of my mouth
de Christophe Meierhans 

Conception, direction, caméra et montage Christophe Meierhans

Qu'avons-nous en commun, nous Occidentaux ? C'est en contemplant le Moyen-Orient à travers les yeux d'employés diplomatiques, guides touristiques, photographes, travailleurs de l'humanitaire, journalistes et de leurs conjoints expatriés que Christophe Meierhans nous propose d'envisager la question. Une installation vidéo qui traque l'identité à travers l'altérité.

Coproduction Kunst/Werk, W139 soutiens Nadine vzw, Pianofabriek, Commission de la Communauté Flamande de Bruxelles (VGC), Pro Helvetia


Production de l’exposition KOMM’N'ACT I Friche la Belle de Mai