Sandra Calligaro

Afghan dream

« Ce qui frappe en revoyant Kaboul régulièrement depuis vingt ans, c’est l’émergence d’une nouvelle classe urbaine occidentalisée, vivant de l’afflux d’argent qui a suivi la coalition depuis 2001. Le retrait de la coalition pourrait bien entraîner la disparition de ce groupe urbain porteur d’un projet de modernisation opposé à celui des talibans – et même d’une partie des élites politiques d’aujourd’hui. Témoigner de son existence est donc important, avant que les événements emportent ce témoignage fragile de ce qu’aurait pu devenir l’Afghanistan. » Gilles Dorronsoro.

Dans cette série, Sandra Calligaro rend compte du quotidien des Afghans, des Kaboulis plus précisément, loin des images du conflit véhiculées par les médias.


Née en 1981, après des études d’art et de photographie à l’université Paris-VIII, Sandra Calligaro s’installe en Afghanistan en 2007. Représentée par Picturetank, elle alterne reportages et commandes. Son travail d’auteur traite de Kaboul et de l’émergence d’une nouvelle classe sociale. La série « Afghan Dream » a été réalisée grâce à une bourse du CNAP.

 

Exposition Jeune photographie Européenne

Sandra Calligaro

Le festival Parallèle s’associe à Maupetit, côté Galerie et au festival Circulation(s) autour d’une sélection de 5 photographes : Annalisa Brambilla (IT), Delphine Schacher (CH), Sandra Calligaro (FR-AF), Elena Chernyshova (RU-FR), Laurence Rasti (CH).

L’exposition se tiendra à Maupetit, côté Galerie (au 3e étage de la libraire). 

Maupetit, côté Galerie : un lieu dédié à la photographie, unique sur La Canebière. L’ambition de faire plaisir à un large public en allant à la découverte d’artistes talentueux, connus ou en voie de le devenir...

Dédié à la diversité photographique européenne, le festival Circulation(s) organisé par l’association Fetart, a pour vocation de faire émerger les jeunes talents. Depuis sa création en 2011,  Circulation(s) milite pour un décloisonnement et une confrontation des regards.  Le festival a déjà exposé plus de 225 artistes et investira à nouveau le CENTQUATRE à Paris au printemps 2016.
Tremplin pour les jeunes photographes, laboratoire prospectif et innovant de la créativité contemporaine, le festival Circulation(s) occupe une place particulière dans le paysage photographique français et européen.