Madeleine Fournier

Labourer

Conception et danse : Madeleine Fournier
Dispositif sonore et musique : Clément Vercelletto
Reprise son en alternance avec : Sébastien Finck
Lumière : Pierre Bouglé
Régie : Samson Milcent
Regard extérieur:David Marques
Aide costume : Valentine Solé
Conseil film : Dominique Willoughby
Graphisme : Catherine Hershey
 
En coréalisation avec LE ZEF et avec le soutien de l’Onda—Office national de diffusion artistique
Danse
31 janv. 2020 — 21H
LE ZEF

Avec ses gants rouges et éclairée par une unique ampoule suspendue le long d’un fil, Madeleine Fournier se faufile au milieu des éléments d’une batterie qui joue de façon autonome. Avec ses mains seules, avec ses membres dégingandés qu’elle désarticule à loisir, elle s’amuse avec délicatesse des gestes d’une danse traditionnelle : la bourrée. Puis l’espace s’épaissit, ses muscles se tendent, tout entiers dirigés vers le labour, pour éprouver la densité de la terre, sa rudesse et sa fécondité. En résulte un substrat d’une richesse étonnante, qui emprunte à l’imaginaire paysan autant qu’à l’écoféminisme, où se superposentles couches de significations, pour mieux brouiller la frontière entre la mécanique et l’organique, le naturelet le culturel. 

La création Sous-titre de Madeleine Fournier et Jonas Chéreau a été présentée au Théâtre des Bernardines à Parallèle en 2016.

 

Et aussi :
Atelier de pratique artistique animé par Madeleine Fournier à destination d’enfants de 6 à 12 ans au Théâtre de l’OEuvre.

 Réservations en ligne

Jauge limitée, pensez à réserver !